Hossein Shariatmadari, qui dirige le billet Kayhan, a attaqué Mostafa Mahakek-Damad, un admettant farsi distingué, avec capital sténographie une épître cordiale aux juges iraniens appelant à un puis chevalier dévotion des probes des accusés entre le continuation des cas des entités arrêtées tandis du interdit en espèce en le terroir. attaque

Comme sa épître datée du 15 décembre, Mahakek-Damad a indispensable les juges à agir renouvellement d’une paresse personnelle entre la grief à agonie des entités arrêtées tandis des émeutes.

Il a demandé aux juges “d’consigner anxieusement le marche pénal, qui est l’une des puis belles réalisations de la hellénisme sensible et de la intelligence, et [for] en respectant exactement les probes de l’inculpé, en factice, en fascinant circonspection du aphorisme humano-islamique de paresse tandis de l’divergence des condamnations à agonie.”

Shariatmadari a direct entre un attention du billet Kayhan de dimanche et en objection précisément cordiale de Mahakek-Damad que “la expiation des criminels” est entièrement acceptée.

Il a direct que la épître cordiale avait bulletin une “volumineux” couvercle entre des médias étrangers agressifs semblables que BBC Persian, Voice of America (VOA) et Iran Oecuménique, basé à Londres, ajoutant que l’humoriste avait tenté de “assombrir [his] véritables intentions entre la épître », en utilisant le argot de la édit mahométan.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *