Le office de la Droiture (DOJ) a poursuivi jeudi l’un des surtout grands distributeurs de médicaments du peuplade, chargeant l’firme d’produire en article la colère des opioïdes en omettant de marquer des centaines de milliers de commandes suspectes.

Le plainte civile v. AmerisourceBergen, déposée façade le instance confédéral du canton oriental de Pennsylvanie, oraison probablement des milliards de dollars de sanctions financières aussi l’firme sur la derrière de violations présumées de la loi sur les substances contrôlées qui, conformément les procureurs fédéraux, remontent à 2014.

“Le office de la Droiture s’est déclenché à dire en probité ceux-là qui ont entretenu la colère des opioïdes au suffisance de la loi”, a juré le consul caporal supplémentaire Vanita Gupta pendant un journal. «Les usines qui distribuent des opioïdes sont tenues de marquer les commandes suspectes aux forces de l’période fédérales. À nous accusation allègue qu’AmerisourceBergen, qui a accompli des milliards d’unités d’opioïdes sur droit au élégance de la dernière décennie, a oublié à distinctes reprises de se harmoniser à cette appétit.

La accusation vise précisément distinctes pharmacies qui, conformément les procureurs, démontrent quoi AmerisourceBergen trouvait précédé des “drapeaux rouges” touchant le tromperie de à elles article alentours des marchés illicites, alléguant que la corps continuait à sacrifier le article de toute fabrication et n’avait pas bien recommandé les soupçons.

Les procureurs ont apparent qu’AmerisourceBergen avait continué d’presser des médicaments à quelques pharmacies même puis affairé scolaire que à elles article trouvait pratiquement accompli pendant des parkings aussi de l’pécule.

La accusation décrit quand les ventes présumées d’AmerisourceBergen à une comprimé qui a plaidé désobéissant de foire inégale de substances contrôlées, une méconnaissable laquelle le apothicaire a été taxé d’affairé apparemment étendu les médicaments et une méconnaissable laquelle la corps a ferme qu’sézig avait distribué des médicaments à 11 patients probablement dépendants des médicaments. . .

AmerisourceBergen a refoulé ces exemples, arguant que la stupidité devrait abstraction imputée à la Drug Enforcement Agency (DEA).

“Pendant chaque personne de ces exemples, qui ont été sélectionnés par le office de la Droiture dans des milliers de pharmacies lequel AmerisourceBergen impute les médicaments les surtout criminels à l’firme, la DEA a acquis des informations radicalement d’AmerisourceBergen sur la comprimé et ses commandes de substances contrôlées pareilles que opioïdes”, a juré la corps pendant un journal. .

“Et pendant tout cas, AmerisourceBergen a installé du durée et de l’pécule comme influencer prématurément que la DEA ne le fasse”, indique le journal. “Possiblement que la démonstration la surtout vitale en conséquence est que la accusation du DOJ n’accuse par hasard AmerisourceBergen de donner des médicaments opioïdes à une comprimé que la adroit exercice du DOJ – la DEA – n’a pas enregistrée.”

Le punition empreinte la dernière plan du intendance confédéral, par conséquent que des juridictions étatiques et locales, d’ester des poursuites aussi l’entreprise pharmaceutique en monitoire à la colère des opioïdes pendant le peuplade.

Le Le ministère de la Justice a poursuivi Walmart il y a lourdement un an, chargeant le surtout ample importateur du peuplade de ne pas affairé bien audité ses actions de règle comme excédent. Walmart a quand nié intégral billet coupable.

Walmart indépendamment s’est installé pour les gouvernements étatiques, locaux et claniques à 3,1 milliards de dollars le salaire final.

CVS et Walgreens pour convenu de payer collectivement surtout de 10 milliards de dollars pendant distinctes Détails initialement du salaire.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *