Les Bordereaux-Unis ont régi une long croisade internationale quant à interdire à la Russie l’attaque à la technologie européenne de ébauchoir depuis que le Kremlin a lancé sa opposition en février, et ont posé sautoir des années une long croisade de sanctions parce que l’Iran qui vise en objet à agir item quant à Téhéran.

Cependant les efforts n’ont sans doute pas porté à elles fruits. Une examen des drones abattus utilisés par la Russie en Ukraine en brumaire a proverbial que la grand nombre des fûts du drone provenaient des Bordereaux-Unis, d’vierge ou d’divergentes alliés européens.

Les assemblées de préavis ukrainiennes ont spécifique que les trio quarts des fûts des drones iraniens vivaient fabriquées aux Bordereaux-Unis, a rapporté le Wall Street Annonce le paye récent, citant des flots anonymes familières verso l’entreprenant et les annales qu’il a examinés.

Les découvertes, donc que celles d’divergentes chercheurs qui se sont penchés sur les drones iraniens, ont attaqué l’gouvernement à exciter un association de boulot, subséquent CNN.

L’forage s’est “intensifiée” naguère subséquemment que les assemblées de préavis américaines ont spécifique que Moscou prévoyait d’écarter une entreprise de confection de drones en Russie, a cumulatif le relation.

Le agent du Exposé de confiance nationale, John Kirby, a cordial que la Russie et l’Iran transformaient à elles affinité premier en un “collaboration de plaidoyer à division intacte”.

“Moi-même appelons l’Iran à modifier de cap, à ne pas faire ces mesures”, a-t-il poursuivi.

CNN avait devant rapporté que l’Iran avait déjà document les initiaux pas pour le aggravation d’une entreprise de confection de drones en Russie, calviniste que Téhéran avait répit à Moscou des éléments trousseaux, singulièrement des degrés et des composants.

La Bâtisse Blême et le Exposé de confiance nationale n’ont pas répondu aux pluriels demandes de mémoires sur le relation du association de boulot, malheureusement CNN l’a décrit comment un instance à longue degré impliquant contraires assemblées américaines, laquelle le Pentagone, le Diocèse d’Mémoire, le Diocèse du cabinet et le Magot. Diocèse.

C’est une état “entier le monde sur le viaduc”, a cordial une naissance discrètement à CNN.

En encore de découvrir hein les composants fabriqués aux Bordereaux-Unis se retrouvent en Iran, le association de boulot fossé à découvrir hein les Bordereaux-Unis peuvent conduire quant à arrêter l’attaque de Téhéran aux composants technologiques développés par l’Ponant.

Téhéran et Moscou ont nié à contraires reprises les allégations subséquent lesquels l’Iran transférait des sceau à la Russie quant à les apposer dans lequel la opposition en Ukraine.

Les responsables iraniens ont repoussé les allégations subséquent lesquels Téhéran aurait trompé des sceau à la Russie quant à les apposer dans lequel la opposition en évolution parce que l’Ukraine, soulignant que ces accusations visent à innocenter l’nanti premier européenne à Kiev.

Le légat des Entreprises étrangères Hossein Amirabdallahian a réitéré l’antagonisme de l’Iran à l’acheminement d’sceau aux parties belligérantes, ce qui, subséquent lui, ne ferait qu’accélérer les pertes humaines et les coûts financiers quant à les un couple de parties.

Il a cumulatif que Téhéran poursuivra ses efforts quant à aménager fin à la opposition et encourager une conciliation pérenne en vierge.

Le paye récent, le légat farsi des Entreprises étrangères a repoussé la chamaillerie médiatique sur le appui supposé de l’Iran à la Russie dans lequel la opposition en Ukraine, ajoutant purement que Téhéran avait donné à Moscou un abondance limité de drones des paye façade la opposition en Ukraine.

Il a quand attaché que l’Iran ne serait pas inerte s’il réalisait incontestable que la Russie avait administré des drones iraniens dans lequel le bataille.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *